PHYCOCYANINE ET FOIE PHYCOCYANINE ET REINS

Mis à jour : 1 août 2019



PHYCOCYANINE ET FOIE

Le foie est l’un des principaux organes du corps humain et remplit plus de 300 fonctions vitales. Il aide aussi au métabolisme et est hautement vascularisé. C’est un organe vital sans lequel on ne peut pas vivre.-Il a une fonctionnutritionnelle en jouant un rôle dans le métabolisme des glucides et des lipides.Il emmagasine les vitamines A, B12, D, K et E, les glycogènes, et aussi le fer et le cuivre.-Il synthétise une grande partie des protéines circulantes du sang, mais aussila bile, par capture et synthèse des acides biliaires à partir du cholestérol. Durant le développement du fœtus, c'est le foie qui produit les globules blancs et rouges.-Il a une fonction sanguine en détruisant les hématies et leucocytes vieillis, ainsi que decertaines bactéries présentes dans le sang. Il transforme la bilirubine libre (toxique) en bilirubine conjuguée (non toxique).-Il a une fonction endocrine en activant la vitamine D-Il a une fonction antitoxique en éliminant les toxines et les médicaments.Il existe plusieurs types de cellules dans le foie, parmi lesquelles on citera les hépatocytes qui filtrent les substances qui arrivent au foie, et les cellules de Kupffer qui ont un rôle immunitaire ; ces dernières phagocytent les microbesou d’autres déchets organiques afin d’épurer le foie. Les cellules de Kupffer proviennent des monocytes, qui sont des phagocytes sanguins, eux mêmes dérivés de la moelle osseuse.La phycocyanine est détoxifiante et hépatoprotectrice. Elle diminue l’hépatotoxicité causée par des produits chimiques, comme les médicaments, les chimiothérapies, mais aussi les métaux lourds, source de toxicité pour l’organisme.Enfin, comme elle est capable de se lier aux acides biliaires (c’est une biliprotéine au même titre que la bilirubine), elle permet l’excrétion fécale du cholestérol et des acides biliaires.


PHYCOCYANINE ET REINS

Les reins font partie de l’appareil urinaire et ont plusieursfonctions :-L’élaboration de l’urine à partir de la filtration dusang, permettant ainsi l’élimination de certainsdéchets : urée, acide urique ou créatinine etrésidusde médicaments par exemple. Cettefiltration permet en même temps de contrôler lateneur en eau et en ions (sodium, potassium,calcium...) du sang et de la maintenir à l’équilibre.-La sécrétion de rénine, une enzyme qui participe àrégulation de la pression artérielle.-La sécrétion d’érythropoïétine (EPO), une hormonequi stimule la formation des globules rouges auniveau de la moelle osseuse.-La transformation de la vitamine D en sa formeactive.Une maladie rénale, comme la pyélonéphrite, le calculrénal, ou l’insuffisance rénale, peut empêcher les reins dejouer leur rôle. Les maladies rénales chroniques entraînentune diminution du fonctionnement des reins qui ne filtrentplus correctement le sang de l'organisme.Des études ont été entreprises pour mettre enévidence l’effet néphroprotecteur de la phycocyanine.Ainsi une étude a analysé la toxicité rénale généré par lacisplatine, un anticancéreux néphrotoxique. L’auteur a constaté que la phycocyanine a inhibé la toxicité rénaleet le stress oxydatif induit par la cisplatine.Une autre étude a porté sur l’induction d’un stress oxydatifpar l’acide oxalique sur des cellules rénales canines. LaCPC a permis la prévention de dommages cellulaires parla diminution des ROS et la peroxydation lipidique descellules.



Extrait du livre




















#phycocyanine

#spiruline

#santecellulairefrance

116 vues