COUPER L’APPROVISIONNEMENT EN ÉNERGIE DU CANCER !

La curcumine affame les cellules cancéreuses jusqu’à la mort


Plus de 4 500 études publiées décrivent les effets anticancéreux de la curcumine.


Les chercheurs sont intrigués par une découverte prometteuse :

la curcumine affame sélectivement les cellules tumorales jusqu’à leur mort.¹ La curcumine y parvient en privant les cellules cancéreuses de la capacité de produire et d’utiliser l’ATP, la monnaie d’échange d’énergie au sein des cellules.² Comme la plupart des cellules cancéreuses produisent de l’ATP d’une manière différente de celle des cellules saines, la curcumine tue sélectivement les cellules tumorales sans avoir d’impact sur les tissus sains. Ces propriétés perturbatrices de l’énergie de la curcumine, récemment découvertes, renforcent le potentiel préventif de ce composé végétal.


La curcumine bloque la production d’ATP

La curcumine ralentit la croissance des tumeurs

La curcumine empêche la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins

Les propriétés connues de la curcumine pour combattre les tumeurs


La curcumine tue les cellules cancéreuses en les affamant

  • La curcumine est un polyphénol puissant et multifonctionnel qui est de plus en plus reconnu pour ses propriétés chimiopréventives du cancer.

  • Une nouvelle étude montre que la curcumine limite fortement la capacité des cellules cancéreuses à extraire de l’énergie du glucose présent dans le sang.

  • Ce mécanisme est particulièrement intéressant pour la chimioprévention du cancer car il ciblerait la grande majorité des cancers.

  • Des études antérieures montrent également que la curcumine peut réduire l’inflammation, prévenir le stress chimique, bloquer les voies de promotion du cancer et interférer avec la croissance et le développement des cellules malignes.

  • Ces multiples mécanismes d’action montrent clairement que la curcumine devrait être un élément central de tout régime complet de chimioprévention du cancer.

Sources

1