Ce nutriment indispensable divise par 2 les problèmes de mémoire


L’adaptation de l’homme aux milieux aquatiques est l’une des caractéristiques qui nous distinguent des autres singes.

En revenant à l’eau, nos lointains aïeux n’avaient pas conscience de revenir à la source de la vie.


Et pourtant, au contact de la mer, nous nous régénérons ! Voilà pourquoi tant de remèdes puisent leurs vertus dans la mer, et pourquoi elle est une source d’inspiration pour toute la médecine naturelle. Or il se trouve que notre fréquentation de la mer, depuis des milliers d’années, a fait de notre espèce une grande consommatrice de poissons gras. Si nos yeux sont parmi les plus efficaces de la création, et que notre cerveau est le plus gros du règne animal, c’est certainement grâce à ce régime spécial ! Car il contient beaucoup de DHA, une graisse très précieuse, dont notre cerveau et nos yeux ont besoin en grande quantité. MAIS les personnes qui mangent assez de DHA pour être en très bonne santé cérébrale sont vraiment rares.


Un cerveau et des yeux en parfait état grâce à la DHA


Les membranes de nos cellules sont faites d’une double couche de graisse précieuses, appelées phospholipides. Si elles sont en bonne santé, c’est toute la cellule qui est en bonne santé. Car la cellule est un corps dans notre corps. Une membrane en mauvaise santé, c’est comme une grande plaie ouverte : c’est très mauvais signe, si ce n’est pas soigné. Or il se trouve que la qualité des membranes de nos cellules dépend des graisses que nous absorbons. Si ce sont des graisses habituelles – les triglycérides – cette membrane est de mauvaise qualité, et c’est tout notre organisme qui est exposé au danger. La meilleure forme de graisse possible pour nos membranes cellulaires, ce sont les oméga3. Et parmi les oméga3, le DHA est certainement le plus indispensable à notre organisme. Pourquoi ? Parce que c’est de lui que dépend la qualité des membranes des cellules de notre cerveau : les neurones. Pour sa présence élevée dans notre cerveau, le DHA a d’ailleurs été appelé au départ, l’acide « cervonique ». Notons qu’il est impossible que le cerveau humain se développe correctement sans un apport conséquent en DHA. Et ce besoin est partagé par la plupart du règne animal. Les reptiles, les oiseaux, les poissons – même les poulpes ont besoin du DHA pour se développer correctement ! Cette molécule était donc absolument indispensable pour nous avant même que nous venions au monde. Et elle reste de la plus grande importance tout au long de notre vie. D’où l’importance de nous assurer les meilleurs apports ! Car la santé de nos cellules est en jeu, particulièrement celles de notre cerveau et de nos yeux. En effet, notre capacité à transformer certaines graisses en DHA diminue beaucoup avec l’âge, tandis que notre tête, elle, n’a pas moins besoin de cette précieuse molécule qu